instrumentation et monitoring 

Actualités > Crossrail choisit Andrew Wolstenholme comme nouveau PDG

Crossrail choisit Andrew Wolstenholme comme nouveau PDG

Crossrail a choisi un nouveau PDG en remplacement de Rob Holden qui a prévu de se retirer à la mi-juillet. Andrew Wolstenholme, actuellement directeur de l'innovation et de la capacité stratégique chez Balfour Beatty, prendra ses nouvelles fonctions pour superviser le projet d'infrastructure le plus vaste d'Europe.

Cette année, nous sommes heureux d'annoncer qu’itmsoil a décroché le contrat en vue de fournir l’instrumentation et la surveillance pour Crossrail C701, le plus vaste projet actuel d'infrastructure de génie civil  enEurope.

Article original publié par www.Guardian.co.uk le 18 mai 2011.

Le directeur général de Crossrail s'appelle Andrew Wolstenholme

« Crossrail est un projet de construction aux proportions épiques d'une grande importance pour les Londoniens, » déclare Andrew Wolstenholme, nouveau directeur général du projet.

Un puits d'aération Crossrail situé en-dessous de Moor House, Moorgate. Le directeur général du projet a été nommé. Photographe : David Levene pour le Guardian.

L'homme qui a construit le terminal 5 de l'aéroport d'Heathrow est sur le point de superviser la construction du projet Crossrail, estimé à 16 milliards de livres Sterling, qui ouvrira une nouvelle ligne ferroviaire sous le centre de Londres.

La nomination d'Andrew Wolstenholme, cadre dans l'entreprise de construction Balfour Beatty, en tant que directeur général de Crossrail a été confirmée. En dépit de l'ouverture calamiteuse du terminal 5, Wolstenholme a été applaudi pour les qualités de dirigeant dont il a fait preuve à l’occasion de ceprojet de 4,3 milliards de livres Sterling, lequel a été livré en 2008 en temps et en heure et sans dépassement du budget. Avant de rejoindre Balfour Beatty en tant que directeur de l'innovation et de la capacité stratégique en 2009, sa carrière chez BAA l'a également amené à superviser l'achèvement de la ligne ferroviaire Heathrow Express.

« Crossrail est un projet de construction aux proportions épiques d'une grande importance pour les Londoniens, » déclare Wolstenholme. « C'est un privilège d'avoir l'opportunité de diriger l'un des plus vastes projets d'infrastructure jamais entrepris au Royaume-Uni. »

Wolstenholme sera en charge d'un projet de génie civil décrit comme étant le plus vaste d'Europe, et dont l'avenir était incertain jusqu'au réexamen global des dépenses de l'an passé. Avec une ouverture prévue avant 2020, le projet prévoit la construction de tunnels souterrains qui relieront l'aéroport d'Heathrow à l'ouest de Londres au quartier financier de Canary Wharf situé à l'est de la ville. Le parcours complet de 118 km ira de Maidenhead (Berkshire) à Shenfield (Essex). À son apogée, le projet emploiera 14 000 personnes. Bien que la construction de la station ait déjà commencé au centre de Londres, notamment sur Tottenham Court Road au bout d'Oxford Street, les travaux de creusement de tunnel ne débuteront pas avant l'année prochaine.

Terry Morgan, président de Crossrail, déclare que « l'ancien ingénieur militaire était le meilleur candidat à ce poste qui requiert d'extraordinaires qualités de dirigeant. » Il ajoute: « Il apporte une énorme quantité d'expérience. Si vous prenez un exemple comme celui du terminal 5, il peut démarrer des projets et les achever dans une multitude d'environnements différents. »

Wolstenholme remplace Rob Holden, qui sera nommé président de la ligne ferroviaire High Speed One en juillet. Morgan minimise l'inquiétude quant au fait que la gouvernance de Crossrail puisse causer des problèmes au nouveau directeur général, alors qu'on spécule sur une direction de projet de complexité accrue due à l'implication du Department for Transport ainsi qu'à l'autorité du maire de Londres sur Transport for London.

Morgan affirme que Crossrail est à présent habilité à prendre ses propres décisions de dépenses. Il est soutenu par un conseil renforcé comptant désormais parmi ses membres d'anciens cadres de TfL. « Crossrail est à présent habilité à prendre toutes les décisions relatives aux investissements clés. Nous ne pouvions pas faire cela avant car nous n'étions pas prêts pour cela, » déclare-t-il. Morgan a ajouté que les travaux de creusement des deux tunnels jumeaux de 21 km de long qui forment les sections centrales et Docklands de Crossrail débuteront l'année prochaine et seront réalisés au moyen d'au moins six tunneliers de fabrication allemande. « Le creusement des tunnels sera l'élément clé de l'année qui vient, » dit-t-il.

Morgan affirme que l'un des défis qui attendent Wolstenholme sera la livraison de matériaux de constructions lourds aux alentours de Londres sans obstruer les grands axes de circulation de la capitale : « Notre activité est limitée en termes de bouleversement.»

Wolstenholme l'emporte sur une liste restreinte de candidats importants, dont Mark Bayley, ancien directeur général de la société gouvernementale London & Continental Railways, laquelle a construit High Speed One.